AVARIC.COM :

Avaricum est l'ancien nom de la ville Bourges.
La ville de Bourges est située en plein Berry dans le département du Cher.

Histoire de Bourges
Bourges doit son nom au peuple gaulois des Bituriges Cubes. Dans l'Antiquité, elle se nommait Avaricum (le nom celte étant Avaricon). Durant la guerre des Gaules, César en fit le siège, qui dura de long mois. Partout ailleurs en Gaule, Vercingétorix avait mis en place la politique de terre brulée. Aucune ville, aucune ferme ne devait servir à l'approvisionnement des légions romaines. Mais les habitants d'Avaric le supplièrent d'épargner leur cité, mettant en avant la sûreté de leur ville, fortement protégée il est vrai par des défenses naturelles (les fameux marais), et par une puissante muraille au sud. César réussit à prendre la cité en affamant ses combattants, et en repoussant l'armée de secours de Vercingétorix.Des 40000 hommes, femmes et enfants enfermés dans ses murs, seuls 800 en réchappèrent.

Au Moyen Âge, Bourges fut le chef-lieu d'une vicomté jusqu'au XIVe siècle. Ce fut la capitale de l'éphémère duché de Berry. Le dauphin, futur Charles VII, ayant trouvé refuge à Bourges fut qualifié de « petit roi de Bourges ». Son fils Louis XI est né à Bourges, en 1423. Charles VII y promulga la Pragmatique Sanction en 1438.
La ville est très connue pour avoir été, au cours du Moyen-Age, l'une des capitales européennes de l'alchimie. De nombreux bâtiments situés en centre ville rappellent ce riche passé par leurs ornementations, leurs sculptures. Jacques Cœur, banquier est l'un de ses illustres habitants, prêteur du roi, aurait participé à l'aventure de l'alchimie.

Bourges est également le siège d'un archevêché, dont relèvent les diocèses d'Albi, de Cahors, de Clermont, de Mende, du Puy, de Rodez, de Saint-Flour et de Tulle.

Les quatre « prud'hommes » gouvernant la ville sont remplacés en 1474 par un maire et 12 échevins.
(d'après Wikipédia)

 

 

hébergé par idweb

 
LOGICIELS GRATUITS